Il parait utile, depuis l’émission “Stars sous hypnose” diffusée sur TF1 de recadrer différents éléments concernant l’hypnose et son usage.

L’hypnose thérapeutique est utilisée par des hypnothérapeutes dans un but et une destination tout à fait différente de l’hypnose de spectacle. De plus le cadre éthique et déontologique est bien distinct. Le spectacle c’est de l’amusement, du plaisir pour un public, c’est aussi une perte de contrôle qui peut troubler, et l’utilisation de techniques de manipulation, certaines à destination de la personne qui est sur seine, et d’autres à destination du public afin d’obtenir un effet « spectaculaire ». La technique hypnotique n’est donc qu’un des outils de l’hypnotiseur de spectacle, qui en utilise d’autres pour faire croire au public que son sujet est sous son contrôle. De plus, les sujets sont soigneusement choisis pour être les plus réceptifs, en général la presque totalité de la salle reste assise sur son siège car non sensible aux quelques techniques d’hypnose utilisées.

En hypnothérapie, pas de sélection des personnes, les techniques utilisées doivent donc s’adapter à chacun. L’objectif est également bien différent, puisque c’est désormais le sujet qui est au centre des préoccupations et non le public. C’est un accompagnement vers une solution à une problématique personnelle. C’est une technique d’accompagnement à l’auto-manipulation, l’hypnothérapeute accompagne, guide son client dans sa démarche, il prend soin de lui et le cadre éthique est ici essentiel. Il s’apparente à celui de tous les professionnels de la relation d’aide et de l’accompagnement. L’hypnose n’est bien qu’un outil pour mettre en œuvre des protocoles et processus orientés solutions en direction et en accord avec la psyché de son client.

Il est ici utile de rappeler que le Syndicat National des Hypnothérapeutes s’emploie à donner une image responsable de la profession. Que chacun de ses adhérents est un professionnel ayant fait preuve de son niveau de formation, de son installation légale, et doit justifier d’une assurance responsabilité professionnelle. Que chacun de ses adhérents respecte le code de déontologie et la charte éthique du SNH.

Il n’y a donc aucune confusion possible entre un hypnothérapeute et un hypnotiseur de spectacle. Les deux sont respectables dans leur environnement spécifique.

Le Syndicat National des Hypnothérapeutes.

 

Crédit photo : LAURENT ZABULON / TF1

 

a61beb1adb3bccf0fbecf08087d9c557++++++++++++++++++++++++++++

Pin It on Pinterest

Share This